dimanche 25 novembre 2012

Tuto technique de peinture - Lining



Tuto peinture : 

Le lining sur des figurines en 15mm.

Préambule
Le lining est une technique de peinture pratiquée par beaucoup de passionnés de la figurine, mais pensons aux nouveaux qui souhaitent apprendre, et même aux vieux de la vieille qui ont besoin de se rafraichir la mémoire !
Voici donc un tutoriel en quelques étapes, expliquant les bases de la technique dite « Lining », en français « doublure » ou encore « surlignage ».
Le principe de cette technique est simple : Utilisez une sous-couche noire, pour ensuite appliquer les couleurs uniquement sur les zones saillantes ; donc en laissant du noir dans les creux.                        Les avantages de cette technique sont avant tout sa rapidité (après pas mal de pratique bien entendu) et son rendu visuel à distance de jeux (plus ou moins 50cm) qui, très contrasté, offre beaucoup de relief aux figurines. Autre détail mais pas des moindres, le lining permet également de rattraper facilement des défauts de moulage (visage, entre autre).
Aucune difficulté concernant les dégradés, puisque cette étape de peinture n’est pas obligatoire en lining. Cependant, vous aurez besoin de faire preuve de beaucoup de précision et de ne pas diluer votre peinture afin que celle-ci ne coule pas dans les creux.
Pour se pas à pas, vous aurez besoin de vos peintures, de figurines avec sous-couche noire et d’un pinceau « détails ».



Astuces :
Le lining demande beaucoup de précision. Vous tremblez ?
Poser vos coudes sur le plan de travail pour stabiliser vos mouvement, et n’hésitez pas à retenir votre respiration pour les moments qui nécessitent le plus de précision.
 



Etape 1 : Les chairs

Pour faire un visage en lining, nous allons grossièrement appliquer le schéma suivant sur la figurine.
Les zones roses sur le schéma représentent ce que vous devez peindre couleur chair. Sur le papier, cela ne rend vraiment pas beau, mais une fois appliqué sur un visage de figurine, le contraste des creux en noir permettra de donner beaucoup de relief à votre figurine. C’est la base du lining !



Pour les mains, en fonction de la finesse de la figurine, essayez au mieux de reproduire les doigts, toujours dans l’optique de donner du relief. Il n’est pas obligatoire de faire tous les doigts, à distance de jeux, vous ne compterez pas si vos soldats ont bien cinq doigts à chaque main. L’important est d’augmenter l’impression du détail.
Pour les bras, jambes et poignets, n’hésitez pas à laisser un trait fin en noir au niveau de l’aine et des pliures.

Etape 2 : Les métaux

Il est important en lining d’utiliser des couleurs assez clairs toujours dans l’optique d’augmenter le contraste. Utilisez donc une couleur argentée tirant sur le blanc pour faire les métaux, et comme pour le reste, laissez bien du noir dans les creux. Pour les armures d’écailles, laissez du noir entre chaque écaille. Pour les armures de plaques, et heaume, même principe en laissant du noir entre chaque partie de l’armure. Si vous vous en sentez capable, n’hésitez pas à laisser du noir autour des « clous » qui servent à maintenir certaines parties métalliques sur du bois.

Etape 3 : Les bois

Maintenant on s’occupe de la hampe de la lance, du dos des boucliers si la figurine en possède ou du fusil si c’est une figurine moderne.



Etape 4 : L’uniforme.

Ici en rouge, j’ai décidé de partir sur une teinte terra cota dans la mesure où je vais éclaircir cette teinte pour qu’elle tire vers le rouge. Si vous ne souhaitez  pas faire d’éclaircissement, utiliser une couleur plus vive que celle-ci.

Etape 5 : Le gambison

Le gambison est formé de plusieurs boudins d’armure matelassée, aussi, pour donner du relief à cette armure très rependue au Moyen-âge, vous devez laisser du noir entre chaque boudin.             J’ai ici utilisé une couleur crème.

Etape 6 : Les cuirs

Pour les sacoches, ceinture et chaussures, utiliser du marron. Des milliers de couleurs de cuirs existent, libre à vous d’utiliser la couleur qui vous semble la plus mettre en valeur votre figurine, tout en oubliant pas que ,plus le cuir sera clair, plus il ressortira.
Vous pouvez parfaitement vous arrêtez à cette étape si vous avez utilisé des couleurs vives dès le départ.


Etape 7, 8 et 9 :

Nous allons maintenant éclaircir toutes les couleurs pour les rendre plus vives.
En 7 le rouge n’a pas été éclairci, alors qu’en 8 on voit clairement qu’il tire plus vers le rouge.
Pour l’armure matelassée  peinte avec une couleur crème, on peut l’éclaircir avec du blanc visible en 9.
Les cuirs sont éclaircis avec du marron plus clair, toujours en laissant le marrons foncé apparaitre dans les creux des sacoches.  




FIN : Et le final avec un peu de flocage !




De nombreuses photos de figurines peintes avec cette technique sont disponible sur ce blog, alors fouillez un peu ;-)

Tutoriel réalisé par l’atelier Eskice Miniature. Un peintre miniaturiste à votre service !

06.82.17.14.82
Mâcon, France