mercredi 24 novembre 2010

Tuto - Infanterie US WWII - 25mm


Bonjour à tous,

Voici un tutoriel très simple pour la peinture d'infanterie américaine pendant les conflits de la seconde guerre mondiale. Il n'a pas pour but de vous aider à faire du "pro painted", mais s'adresse plutôt aux peintres amateurs, qui souhaite réaliser une peinture propre avec un beau rendu. Cette technique à pour intérêt sa facilité d'exécution, son rendu très contrasté, et surtout sa rapidité. Personnellement, je me suis chronométré, et j'ai mis un tout petit peu moins de 10 minutes pour réaliser cette figurines.




Première étape : La sous-couche noir.

Vous pouvez l'appliquer au pinceau ou à la bombe, au choix. Dans tout les cas, il est très important que toute la figurine soit entièrement peinte de noir, vérifier bien les creux, car il le resteront.



Deuxième étape : Les chairs

Bien entendu, attendez que la sous-couche soit bien sèche. Pour les chairs, je me suis servis de "dwarf flesh" citadel. Le principe est simple, il vous faut appliquer la peinture uniquement sur les zones saillantes du visage et des mains. Vous devrez donc laisser en noir les creux des yeux, autour du nez, autour de la bouche et entre les deux lèvres, entre les oreilles et les joues, entre le menton et la gorge, et entre chaque doigts. Tout cela dans l'optique de donner du relief.

La première partie de l'uniforme : Le pantalon et la chemise

J'ai ici utiliser du "US field drab" de la gamme Flames of war. Mais d'autre teinte de marron/beige pourront parfaitement faire l'affaire. Même principe que pour le visage, laissez bien un trait noir dans les plis des vêtements. Profitez en également pour peindre la lanière du casque (sur cette figurine elle est bloqué sur le casque comme le faisais souvent les soldats pour ne pas avoir cette sensation d'étranglement dès qu'ils commençaient à s'essouffler).

La deuxième phase de l'uniforme : La veste et les guêtres

Même principe que le pour la première phase, laissez bien des traits noir pour les plis. J'ai ici utiliser du "Deneb stone" de la gamme fondation de citadel. Elle à l'avantage d'avoir un bon pouvoir recouvrant, et dans la mesure ou nous partons d'une base noir, et que l'uniforme est très clair, cela évite d'avoir à faire plusieurs passages de peinture.




Les accessoires : Le brelage

Le brelage et les pochettes à munitions ont été réalisé en "Green Grey" de la gamme flames of war. Attention de ne pas dépasser sur l'uniforme, cela vous évitera de faire du rattrapage, mais si cela vous arrive, pas de panique. Vous n'aurez qu'à revenir corriger vos quelques erreurs. Il est important entre chaque couleurs de laisser du noir dans les creux.



Le marron cuir/bois : Le fusil et la besace.

Appliquez maintenant le marron sur tout le bois de l'arme, ainsi que sur la besace et sa lanière si celles ci sont visibles. Laissez bien en noir les zones métalliques du fusil.
J'ai utilisé du "Bestial brown" de citadel, mais je conseil également le "calthan brown" de fondation pour son pouvoir recouvrant. La teinte est légèrement plus foncé.


Le fameux marron violet américain : Le casque et la gourde

Pour ce vert, je conseil fortement le "brown violet" de la gamme flames of war. C'est la couleur la plus proche du réel que j'ai pu trouver. Sur le casque, n'hésitez pas à passer une deuxième couche afin que celui ci soit parfaitement lisse. Sur une base de noir, il faut parfois insister.


La touche final : Le métal de l'arme, et les yeux !

Pour le métal de l'arme, j'ai utiliser du "chainmail" de citadel en prenant bien soins de laisser du noir dans les creux et de ne pas dépasser sur le bois.
Pour les yeux, ceci peut souvent paraitre difficile pour un débutant alors que c'est très certainement plus simple que tout ce que vous avez fait si vous êtes arrivé à cette étape.
Le plus important pour faire les yeux, c'est de faire preuve de calme et de concentration.
Utiliser le pinceau le plus fin que vous possédiez. Sur celui ci, appliquer une fine goutte de peinture blanche que vous allez appliquer sur tout l'œil.
Effectivement, ce n'est pas très réaliste, dans la mesure ou il y aurai la paupière à faire, les cils etc... Ceci dit, avec cette méthode de peinture, l'intérêt est surtout le rendu général sur le champ de bataille.
Attendez bien que le blanc soit sec, et avec le même pinceau sur lequel vous aurez mis une goutte de peinture noir encore plus petite, vous allez couper l'oeil blanc en deux pour réaliser la pupille.
Il existe des centaines d'autre méthode pour faire les yeux, mais celle ci reste la plus simple, avec le meilleur rapport temps/résultat.

Et pour ceux qui tremble, retenez votre respiration au moment ou vous allez appliquer la peinture, vous ne tremblerez plus. Et respirez de nouveau quand vous l'avez fait.

Au dernier cours de peinture que j'ai donné, 3 de mes élèves sont tombés dans les pommes car je ne leur avais pas dit. ;-)


Et une petite vue de dos.

Sur ce, bonne peinture !